France > Volontaires 

Comment devenir volontaire?

Frédéric et Sylvain, deux volontaires français du projet Colombie, à l'entrée de la communauté de paix de San Jose de Apartado.

          Devenir volontaire ne s'improvise pas. Travailler à la protection des droits humains dans des pays où la vie des défenseurs est en danger permanent doit être le fruit d'une longue réflexion sur soi-même et son action. La bonne volonté ne suffit pas. Tous les volontaires de PBI partagent un engagement fort envers la non violence, et la croyance en l'action des gens ordinaires pour améliorer la situation des droits humains.

Le travail du volontaire

          Même si chaque Projet possède ses propres particularités, le travail des volontaires suit globalement les mêmes priorités:

- Offrir un accompagnement physique protecteur et dissuasif aux défenseurs des droits humains, organisations ou individus, menacés du fait de leur travail. Cet accompagnement physique se double généralement d'un accompagnement psychologique et émotionnel.  

- Analyser la situation politique des pays dans lesquels ils se trouvent en essayant d'inclure les points de vue et les expériences les plus larges possibles.

- Encourager les actions visant à réduire le niveau de violence.

- Rencontrer les autorités locales, nationales et internationales pour les sensibiliser aux abus commis contre les droits humains à l'encontre des organisations accompagnées par PBI.

Ce que PBI offre au volontaire

- Une expérience de travail et de vie enrichissante au sein d'une organisation internationale qui travaille pour la protection des droits humains depuis plus de 30 ans et forte d'une grande expérience sur le terrain.

- Une formation complète sur les droits humains et le travail de terrain.

- Une expérience de vie en groupe et de travail au sein d'une équipe multiculturelle.

- Partager la situation, le travail et le stress auquel font face les organisations qui militent en faveur du respect des droits humains dans leurs pays.

- Tous les Projets couvrent le coût du billet d'avion vers le pays de destination, les déplacements liés au travail, les frais de nourriture et de logement, la souscription à une assurance, et offrent une indemnité supplémentaire mensuelle pour couvrir d'autres frais liés à la vie quotidienne.

Conditions

- Compréhension et engagement en faveur de la non violence.

- Savoir parler couramment espagnol pour les projets latino américains, et anglais pour le projet Kenya. 

- Discrétion et diplomatie.

- Maturité.

- Être capable de travailler dans des conditions de stress important.

- Connaissance de l'Histoire, de la culture et des coutumes du pays où l'on souhaite travailler.

- Capacité à travailler dans une ambiance multiculturelle et avec des volontaires d'origines différentes.

- Engagement d'une année minimum, fluctuant selon les projets.

Comment poser sa candidature?

          La première étape consiste à s'adresser au groupe France de PBI. Des journées de sensibilisation à la non violence et au mandat de PBI sont organisées au cours de l'année. De plus, le groupe national pourra vous accompagner et vous aider tout au long de votre candidature.

          La seconde étape consiste à poser sa candidature. Chaque Projet étant autonome, il est donc nécessaire de s'adresser directement aux responsables de la formation du Projet désiré. Vous trouverez leurs coordonnées sur les pages Internet des Projets (Guatemala, Colombie, Mexique, Honduras et Kenya).

          Une fois le contact établi avec le Projet et la candidature envoyée, le processus de formation/sélection peut commencer. Il consiste tout d'abord en un entretien téléphonique au cours duquel le candidat expliquera plus en détail ses motivations, ses expériences et sa conception de l'action de PBI. Ensuite des activités, sous forme de lecture et réflexion sur des thèmes liés au travail de PBI doivent être réalisées. Enfin, la sélection des volontaires prend fin avec une semaine de formation lors de laquelle tous les candidats se retrouvent. À la fin de cette semaine, qui est aussi l'occasion de partager ses motivations avec les autres, le candidat confirme qu'il est toujours intéressé ou non pour intégrer le Projet en tant que volontaire, et les formateurs lui donnent une réponse définitive.

          Chaque formation à ses particularités en fonction du Projet désiré, lesquelles sont précisées sur les pages Internet de chaque Projet.

Témoignages

« Il y a deux avantages au fait de posséder un passeport étranger dans une zone de conflit. Vous pouvez l’utiliser pour embarquer sans difficultés sur le prochain vol retour. Ou vous pouvez l’utiliser comme un outil pour aider à la protection des droits humains
». Hans-Ulrich Krause,Volontaire au sein de PBI Indonésie (projet terminé)

« Comme l’ethnographe, le brigadiste doit être conscient que sa présence laisse des traces et que l’environnement dans lequel il vit le défie lui aussi, dans son identité culturelle, dans sa structure mentale et professionnelle ». Maurizio Geri, volontaire italien pour le projet PBI-Mexique.

Nous suivre

 

Témoignages

"Il y a toujours des gens au coin de la rue qui nous espionnent et épient nos mouvements. Alors quand ils voient que des internationaux sont présents physiquement devant nos bureaux, cela nous aide énormément."
Elena Farfán Aura de FAMDEGUA (Association de familles de détenus disparus de Guatemala)

Membre de

Nos partenaires

Retrouvez-nous sur Facebook et sur Twitter !

PBI France Contact:  Kim Aumonier, 21 ter, rue Voltaire, 75011 Paris - France
Tél: +33 (0)1 43 73 49 60 Email: pbi.france@free.fr


International Office, Development House, 56-64 Leonard Street, London EC2A 4LT, U.K. Tel: +44 20 7065 0775
To find your nearest PBI office visit the international contact page